FRNLEN

Bienvenue

Vous êtes nombreux à soutenir mon engagement pour améliorer la qualité de vie des habitants de Wezembeek-Oppem, je tiens sincèrement à vous en remercier.

L'attribution du maïorat me permet d’avoir les leviers nécessaires pour accomplir le programme citoyen proposé par le MR au sein de la liste de la majorité communale LB-UNION.

Suite à ma nomination de Bourgmestre de Wezembeek-Oppem,  je me réjouis de pouvoir travailler avec un Collège complet et de relever ensemble avec toute l’équipe  le défi de notre plan  pluriannuel 2014-2019.

Elections: à la Commune et à la Province, vous pourrez compter sur moi !

COMMUNE:                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       C’est avec détermination et un esprit d’ouverture que j’assumerai  la  responsabilité de la tête de liste LB-UNION.  La liste sera composée des candidats issus de 5 partis francophones démocratiques  MR, FDF, cdH, PS et ECOLO.  Chaque parti apportera ses nuances, mais avec une même volonté : UNE GESTION SAINE DE LA COMMUNE. La sixième réforme de l’État a été conclue dans l’espoir d’enrayer la crise économique et d’apaiser le conflit communautaire.  Nous resterons vigilants à toute forme d’entrave ou de remise en question des droits acquis. Toute l’équipe LB-Union s’engage à travailler ensemble sur des objectifs communs au bénéfice de tous nos concitoyens. 

PROVINCE:                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     2ème de la liste UF (Union des Francophones) dans le district de Vilvorde  représente également une implication importante dans la défense des droits des francophones de la périphérie bruxelloise.

Le  contenu des programmes  sera disponible sur cette page d’ici quelques jours. 

A très bientôt !  Frédéric PETIT

Lire la suite
Le 08/09/2012, posté dans : Non classé par Frédéric Petit

Instructions Wathelet : Les communes soulagées !

Voici, dans le détail, les zones exactes de survol de Bruxelles et environs prévues par le plan. Et, en conséquence, la liste des communes qui devraient se voir moins touchées par les nuisances sonores engendrées par les décollages à Bruxelles-National.

Ainsi, la route du Ring évite le survol de Laeken, Neder-Over-Hembeek, Grimbergen, Strombeek et Beauval. Quelque 50 000 habitants seraient épargnés, selon le cabinet Wathelet. Après un virage à droite à 700 pieds, les avions survoleraient le site naturel du Moeraske, la gare de Schaerbeek, puis un zoning et le site militaire de Neder-over-Hembeek, avant de croiser le Ring à hauteur du zoning de l’Hôpital Militaire.

Les effets de la route « canal » sont encore plus spectaculaires. Haren-Village, Evere, Schaerbeek, Saint-Josse, Saint-Gilles, Forest, Uccle et Watermael-Boitsfort ne seront plus survolés. Cela fait 65 000 habitants survolés au lieu de 450 000 actuellement. « Le premier habitant survolé sur la route du canal se trouve au quai des Armateurs, à un endroit où les avions voleront à plus de 3 500 pieds d’altitude », indique le cabinet Wathelet. Les communes du sud-est de la capitale (Woluwe, Crainhem, etc.) sont également avantagées par la route « canal » qui accueillerait nombre de gros-porteurs particulièrement bruyants. Après Ruisbroeck, les avions suivraient la E19. Le nouveau trajet évite le centre de Haren, survole le dépôt Infrabel de Haren, le site schaerbeekois de Bruxelles-Formation (toujours en friche), l’usine d’incinération de Neder-over-Hembeek, le site industriel de l’avenue du Port et, enfin, Tour et Taxis. Un virage large à 1 700 pieds évitera le survol des zones habitées. 125 000 habitants seraient ainsi épargnés.

Enfin, la suppression des routes dites « Delta » doit soulager Laeken, Koekelberg, Molenbeek et Anderlecht et, ce faisant, quelque 75 000 personnes supplémentaires.

LLB – Mis en ligne le 18/07/2012

Source : www.lalibre.be

Lire la suite
Le 29/07/2012, posté dans : Non classé par Frédéric Petit

Les mandataires MR réclament l’application des décisions de l’accord gouvernemental !

Charles Michel, Président du MR et les Bourgmestres, échevins et mandataires MR rappellent que lors des négociations pour la formation du gouvernement, le MR avait exigé deux décisions importantes, tant pour le Brabant Wallon (en particulier : Waterloo, Braine l’Alleud, La Hulpe…) que pour Bruxelles et sa périphérie (en particulier : Woluwe-St-Pierre, Woluwe Saint-Lambert, Auderghem, Wezembeek-Oppem, Crainhem….):

•         l’application des décisions des conseils des ministres des 19 décembre 2008 et 26 février 2010

•         l’installation d’une autorité indépendante des nuisances sonores liées au survol des habitations.

Les Bourgmestres et mandataires locaux MR soulignent que depuis des années, les plaintes des habitants sont  principalement liées au fait que la piste d’atterrissage 02 de Bruxelles-National est plus utilisée, non pas à cause d’un trafic en augmentation, mais bien suite à une modification des critères d’utilisation des pistes. Ces  zones d’habitation ont pourtant été construites avant la création du site aéroportuaire de Zaventem.

Comme l’a confirmé le Secrétaire d’Etat Melchior Wathelet (cdH), à la suite d’une interpellation de la Député fédérale et Echevine Valérie De Bue, jusqu’en 2003, la piste 02 était peu utilisée de nuit, c’est-à-dire moins de 4 % des nuits. En 2011, l’utilisation approche les 12%. De jour, la situation est encore pire. Alors que les chiffres donnaient une utilisation stable sous les 10 % jusqu’en 2003, la situation a augmenté à  13 % en 2004, 14 % en 2009 et 15 % en 2011.

Aujourd’hui, 7 mois après l’accord de gouvernement, les élus MR insistent pour l’application immédiate des dernières  instructions données à Belgocontrol et à la DGTA visant à exécuter les accords du Conseil des Ministres de 2008 et 2010 en matière de procédures de décollages et de sélection des pistes et de clarification et fixation des valeurs de composantes de vent applicables de Bruxelles-National.

Cette instruction doit absolument permettre:

1)    d’appliquer réellement la norme de 7 nœuds sur les pistes préférentielles impliquant moins d’utilisation conjointe des pistes 02/07.

2)    de diminuer le recours à la piste 02 d’au moins 50% le jour et 75% la nuit.

3)    d’optimaliser les routes de décollage sur la piste 20 en évitant les zones les plus densément peuplées.

4)    d’éclater les routes de décollage au départ de la piste 25 évitant ainsi une concentration des vols.

5)    d’augmenter l’altitude de virage sur ces routes.

En outre la suppression de la route dite Chabert permettra à des milliers de Bruxellois d’être moins exposés aux nuisances sonores. Cette route faisait traverser Bruxelles de part en part, exposant à des nuisances plus de +/- 400.000 habitants, notamment de  Schaerbeek, Evere, Molenbeek, Koekelberg… L’ensemble des nouvelles dispositions opte pour un survol plus haut de zones moins peuplées  (+/-65.000 habitants) le long du canal.

Les signataires sont:

Charles Michel : Président du MR, Bourgmestre de Wavre ; François-Xavier de Donnéa : Député fédéral ; Valérie De Bue : Députée fédérale et Echevine à Nivelles ; Serge Kubla : Bourgmestre de Waterloo ; Vincent Scourneau : Bourgmestre de Braine l’Alleud ; Brigitte Defalque : Bourgmestre de Lasne ; Christophe Dister : Bourgmestre de La Hulpe ; François van Hoobrouck et Frédéric Petit : Bourgmestre et Echevin de Wezembeek-Oppem ; Elisabeth de Foestraets-d’Ursel : Echevine de Crainhem ; Françoise Bertieaux : Présidente des Libéraux bruxellois et Echevine à Etterbeek ; Vincent De Wolf : Chef de Groupe au Parlement de Bruxelles-Capitale et Bourgmestre d’Etterbeek ; Françoise Schepmans :  Echevine de Molenbeek-Saint-Jean ; Willem Draps et Anne-Charlotte d’Ursel: Bourgmestre et Echevine à Woluwe-Saint Pierre ; Philippe Pivin : Bourgmestre de Koekelberg ; Georges Verzin et Yvan de Beauffort : Echevin et Conseiller communal à Schaerbeek ; Julie Van Goidsenhoven-Bolle : Conseillère communale à Woluwe-Saint-Lambert et Alain Vander Elst, Echevin à Evere.

Lire la suite
Le 04/07/2012, posté dans : Non classé par Frédéric Petit

Promenades « nature » au fil des saisons au travers de Wezembeek-Oppem

Bonjour,

J’ai le plaisir de vous inviter à découvrir les richesses naturelles de notre magnifique commune !

Tous les détails des promenades « nature » sont repris dans la feuille ci-jointe (cliquez sur la photo).

En espérant vous y voir nombreux ! 

Frédéric Petit , Echevin de l’Environnement.

Lire la suite
Le 12/06/2012, posté dans : Non classé par Frédéric Petit

L’heure des bilans ! Questions – réponses

  • Quel bilan environnemental tirer de ces 5  premières années de mandat ?

Un Conseil de l’Environnement pluraliste et composé d’experts motivés a pu être constitué.   Un seul objectif : préserver et enrichir le patrimoine naturel de la commune.

C’est à l’unisson que des initiatives  telles que la restauration des chemins creux, l’entretien de zones semi naturelles, la réouverture de chemins  de promenades ont pu être réalisées. La commune a soutenu des campagnes de sensibilisation  pour préserver les petits animaux et en particulier encourager le retour des hirondelles.

Des séances d’information relatives aux avantages fiscaux liés à des investissements en faveur des économies d’énergie ont été organisées.

En collaboration avec l’intercommunale  INTERZA une grande campagne de lutte contre les déchets sauvages a été lancée et des mesures concrètes pour les combattre ont été prises. La rétribution d’1€ pour le dépôt des petits déchets verts au parc de recyclage a été supprimée.

 

  • Quels progrès ont ils été réalisés  dans la lutte contre les nuisances sonores ?

La suppression du plan de dispersion des vols  obtenue en étroite collaboration avec les riverains réunis au sein de l’association AWACSS a déjà  permis une réduction significative des survols  bruyants d’avions de jour comme de nuit. D’autres améliorations sont prévues à brève échéance notamment en matière de trajectoires et de conditions d’utilisation des pistes. 

La pose d’un mur anti bruit pour protéger les habitants de la Rue  des Violettes des bruits du Ring a permis de réduire considérablement  une  nuisance sonore de 77db ! Une étude approfondie des niveaux de bruit aux abords du Ring est en cours et permettra de définir d’autres actions concrètes.

 

  • Le nouveau plan de structure communal est-il  correctement  appliqué ?

En cinq ans plus de  400  permis de construire et une vingtaine de permis de lotir ont été  délivrés en veillant à ce que le caractère champêtre et esthétique de la commune soit respecté tel que décrit dans le plan de structure communal voté en début de mandature.

Deux plans d’aménagement communaux sont en cours de réalisation dont l’un vise à créer un nouveau centre administratif qui permettra d’accueillir la population et de lui rendre les services auxquels elle a droit.  Autour de ce nouveau bâtiment il est prévu d’aménager une petite place publique  lieu de rencontre et de convivialité.

 

  • Les finances communales ont-elles pu résister à la crise financière ?

Les finances communales sont saines ; les comptes annuels  dégagent un boni structurel suffisant pour  faire face à une augmentation inattendue des dépenses sans avoir recours à l’augmentation de la fiscalité.  Un fonds  de réserve pour la construction du nouveau bâtiment administratif a pu être constitué. Combiné à la vente de terrains communaux, ce fonds permettra d’autofinancer le projet.

On notera la création d’une taxe sur la distribution de dépliants publicitaires  toutes boites qui rapporte chaque année près de 180.000 € à la commune.

La faillite du Holding Dexia aura un impact négligeable, notre commune y ayant finalement fort peu investi.

Les nouveaux emprunts communaux ont été financés  à des taux extrêmement bas  dans le cadre du financement proposé par FINILEK ce qui contribue à réduire sensiblement la charge de la dette.

 

  • Comment aborder  la prochaine mandature ?

Avec  optimisme et la volonté délibérée d’apporter  une importante valeur ajoutée aux habitants dans tous les aspects de la vie communale.  Ici les valeurs du libéralisme prendront toute leur importance  en procurant à tous sans distinction de race, de langue, de culture ou de confession les bienfaits  d’une gestion des finances communales responsable et  volontariste.

Chaque Euro dépensé devra  être justifié par une amélioration de la qualité de vie en ce et y compris la sécurité, la mobilité, la propreté publique, la diminution des  nuisances sonores et de façon générale le confort  d’habiter dans la commune.

Enfin dans le cadre de l’accord institutionnel  confirmant les facilités linguistiques à Wezembeek-Oppem,   je crois fermement – moyennant la vigilance de mise, en une paix communautaire qui puisse  se construire dans le respect et la loyauté et permettre  à la prochaine majorité de concentrer ses efforts sur la bonne gestion de la commune.

 

  • Une phrase ? L’avenir,  il ne faut pas le prévoir, il faut le permettre !

Lire la suite
Le 05/03/2012, posté dans : Non classé par Frédéric Petit