FRNLEN

Bienvenue

Vous êtes nombreux à soutenir mon engagement pour améliorer la qualité de vie des habitants de Wezembeek-Oppem, je tiens sincèrement à vous en remercier.

L'attribution du maïorat me permet d’avoir les leviers nécessaires pour accomplir le programme citoyen proposé par le MR au sein de la liste de la majorité communale LB-UNION.

Suite à ma nomination de Bourgmestre de Wezembeek-Oppem,  je me réjouis de pouvoir travailler avec un Collège complet et de relever ensemble avec toute l’équipe  le défi de notre plan  pluriannuel 2014-2019.

En 2016, je vous souhaite des sourires pour chasser les tristesses, du réconfort pour adoucir les jours difficiles, de la générosité pour se nourrir du plaisir partagé, du courage pour  continuer à avancer !

Lire la suite
Le 26/12/2015, posté dans : Non classé par Frédéric Petit

Mi-mandature : l’heure d’un premier bilan

Surtout si 2015 s’achève par des événements aussi dramatiques que des attentats de masse, des guerres civiles et le désespoir légitime de centaines de milliers de migrants, il nous faut sans cesse regarder devant et œuvrer quotidiennement à tous niveaux pour permettre à l’avenir le maintien et l’épanouissement des valeurs fondamentales de nos civilisations démocratiques.

Certes d’énormes efforts devront encore être consentis en matière de sécurité et la plus grande vigilance devra être de mise pour rejeter celles et ceux qui souhaitent nous anéantir que ce soit par le terrorisme ou autrement.                             Au niveau communal nous avons pu mobiliser nos forces de police pour parfaitement répondre aux conditions du niveau d’alerte 3 décrété par l’OCAM. Des rencontres avec les directions d’écoles ont entre-temps permis de rassurer parents et enseignants.

Ces circonstances aussi pénibles soient elles n’ont pas empêché les autorités communales d’avancer dans la mise en œuvre de leur plan pluriannuel.

On retiendra en particulier :

1/ L’assainissement des finances communales a été obtenu par la vente de terrains et le remboursement de prêts. Fin 2015 nous aurons réduit la dette communale de 140% à 60% du budget annuel. Ce dernier chiffre nous permet de figurer dans le groupe des communes ayant des finances saines selon les critères BELFIUS. Grâce à ce résultat, le spectre d’un alourdissement de la fiscalité s’éloigne pour de bon sans toutefois pour autant remettre en question notre ambitieux plan pluriannuel.

2/ La poursuite de la modernisation des infrastructures communales et surtout l’aménagement des voiries et une meilleures sécurisation de celles-ci par des limitations de vitesse étudiées.  On retiendra les premiers travaux pour remplacer  les bruyants revêtements en béton par de l’asphalte dans les rues fort fréquentées par les bus « De Lijn » et la rénovation complète des trottoirs dans de nombreuses rues. Cette façon de faire répond enfin aux demandes des habitants exprimées depuis plus de 10 ans.

3/ En matière environnementale, la signature de la « Convention des Maïeurs » par la commune est un gage de progrès pour tous. Au menu, moins de consommation d’énergie et des frais y afférents, une meilleure qualité de vie et la préservation des nombreux espaces verts communaux.  Une carte de ceux-ci agrémentée des tracés des promenades champêtres qui sillonnent la commune est en préparation. L’environnement, c’est également lutter contre les nuisances sonores qu’elles proviennent du RING ou du survol de la commune. Dans ce but la commune soutient les associations WRING et AWACSS qui œuvrent respectivement, la première pour réduire la vitesse sur le Ring de 120 km/h  à 90 km/h, la seconde pour  obtenir une réduction significative des atterrissages au-dessus du territoire communal par la piste 01, la réduction drastique des nuisances occasionnées par les vols de nuit, une réduction du bruit à la source par de nouvelles procédures  et une répartition équitable des décollages grâce à de nouvelles routes.

4/ La  culture, la jeunesse et le sport sont également au rendez-vous.  L’inauguration du  nouveau bâtiment communal « FORUM » parachève les infrastructures dédiées au monde associatif soutenu par une augmentation substantielle des subsides alloués par la commune. Un nouveau bâtiment réservé aux mouvements de jeunesse sera terminé pour l’été prochain. Dès le printemps les terrains de tennis du Hall des Sports auront été complètement rénovés avec un revêtement de type « red court », un terrain de tennis extérieur supplémentaire sera ajouté et deux d’entre eux seront couverts hiver comme été. Les travaux sont déjà en cours.

5/  En fin « last but not least », le projet du nouveau centre administratif et environs destiné à remplacer les bâtiments actuels vétustes et à créer également un espace convivial de logements de qualité bordés de parcs publics avance bien. Le Plan d’Exécution Spatial a été soumis à enquête publique et les avis et commentaires d’une petite centaine d’habitants ont été transmis au GECORO (Commission Consultative de l’Aménagement du Territoire) qui rendra son avis au Collège avant le printemps.

La Province de Brabant flamand.

Malgré des moyens financiers de plus en plus réduits, la Province n’est pas en reste et de nombreux efforts ont été consentis en matière environnementale et en particulier en faveur de la prévention des inondations.

Une motion pour exiger la réduction du bruit en provenance des survols d’avions de et vers l’aéroport national situé à Zaventem a été votée à l’unanimité.

La Province prendra également de nouvelles initiatives pour  favoriser le logement des jeunes ménages notamment en favorisant une offre mieux adaptée à leurs budgets.

Après ce tour d’horizon non exhaustif, je vous souhaite des sourires pour chasser les tristesses, du réconfort pour adoucir les jours difficiles, de la générosité pour se nourrir du plaisir partagé, du courage pour  continuer à avancer !

Frédéric PETIT

Bourgmestre de Wezembeek-Oppem

Conseiller Provincial

Chef de Groupe UF à la Province.

PS : En cas de questions, n’hésitez pas à me contacter,  si possible par courriel (fredericpetit@skynet.be), je me ferai un plaisir d’y répondre.

Lire la suite
Le 21/12/2015, posté dans : Non classé par Frédéric Petit

In 2015 be merry, be strong, be bright !

Chers amis, le moment est venu de faire un bref bilan de l ‘année qui s’achève, à commencer par une première année de maïorat marquée surtout par un nombre important de décisions du Collège Echevinal visant à moderniser la commune et à améliorer le quotidien de ses habitants. On notera en particulier 2 plans d’aménagements (Jardin du Couvent et Centre Administratif), tous deux prévoyant la création d’un parc public entouré de nouveaux logements. La vente de terrains communaux à un consortium privé permettra d’ériger une Maisons de Repos et de Soins et 33 « flats services » et ainsi de répondre à l’énorme demande des Wezembeekois. D’importants investissements en infrastructure des voiries communales sont en cours et seront réalisés au plus tard  fin de cette législature. En parallèle, avec le soutien de notre partenaire bancaire, nous avons considérablement réduit l’endettement communal ce qui permettra l’autofinancement de nos futurs investissements.

A un autre niveau le parti auquel j’adhère a pris ses responsabilités et a formé en octobre un gouvernement courageux qui a pour ambition de recréer de l’emploi de qualité et une reprise économique durable. Charles Michel, notre Premier Ministre,  et son équipe sont assurés d’un large soutien.

A la Province, suite à la nomination de Sophie Wilmès comme députée au parlement fédéral,  les Conseillers du groupe UF (Union des Francophones) m’ont accordé leur confiance pour les représenter au bureau du Conseil Provincial en tant que chef de groupe. Je les en remercie sincèrement. Dans ce contexte, j’ai eu le privilège de prendre la parole à l’occasion du dernier Conseil de l’année en mettant l’accent sur nos priorités. En particulier, nous avons souligné les excellentes avancées de la députation en matière environnementale, pour la mobilité et la prévention des inondations; par contre nous avons fait passer des messages sans équivoques pour demander aux autorités flamandes de modifier la campagne  excessive visant à la promotion du  caractère flamand dans les  communes de la périphérie bruxelloise et d’en consacrer les importants  moyens à soutenir le développement de nouveaux logements et  la lutte contre la pauvreté.

Enfin, l’arrivée de la nouvelle Ministre de la Mobilité Jacqueline Galant et sa volonté de trouver des solutions durables et équilibrées dans le dossier du survol de Bruxelles et de sa périphérie offrent une perspective nouvelle  d’ apporter des solutions structurelles à cette problématique. En particulier on notera des contacts encourageants pour définir de nouvelles normes de vent et des procédures permettant une répartition naturelle des nuisances dans des conditions de sécurité améliorées, notamment  en utilisant toutes les pistes disponibles.

Il faut malheureusement terminer ce tour d’horizon en apprenant le décès inopiné de Monsieur Jacques Vandenhaute, ancien Bourgmestre de Woluwe Saint Pierre et pionnier de la lutte contre les nuisances d’avions. Adressons à ses proches et à sa famille nos sincères condoléances.

La vie n’est pas un long fleuve tranquille et  en 2015, il nous faudra sans nul doute faire face à différents défis qui sont toutefois à notre portée si nous avons la volonté de les relever en privilégiant  l’ écoute, le dialogue et la recherche de l’intérêt commun.

C’est avec confiance que je vous souhaite à tous une heureuse année 2015.  Quel que soit votre souhait en 2015, le mien  est qu’il se réalise !

Frédéric Petit

Lire la suite
Le 28/12/2014, posté dans : Non classé par Frédéric Petit

Wezembeek – Oppem et Crainhem en appel de l’ordonnance du tribunal !

Les communes de Wezembeek-Oppem et de Crainhem ont décidé d’aller en appel de l’ordonnance du tribunal de première instance de Bruxelles du 31 juillet qui a invalidé une partie du plan fédéral de répartition des vols de l’aéroport de Bruxelles.

L’ordonnance impose à l’État belge de cesser l’utilisation des nouvelles routes mises en oeuvre le 6 février 2014 quand le plan dit « Wathelet » est entré en application. Elle fait suite à l’action en cessation introduite par de nombreuses communes bruxelloises dont les habitants subissent des nuisances qu’ils ne connaissaient pas auparavant, notamment Etterbeek, Auderghem et Watermael-Boitsfort.

Ce faisant, l’exécution de l’ordonnance risque de reporter sur l’est et la périphérie est de Bruxelles des nuisances dont le plan « Wathelet » devait partiellement les soulager. L’Etat fédéral pouvait former un appel jusqu’au 1er septembre mais le gouvernement en affaires courantes n’a pris aucune décision. La secrétaire d’Etat au Transport, Catherine Fonck, estimait de son côté qu’un recours n’était pas opportun.

Le délai de recours des deux communes de la périphérie expire vendredi. Dans un communiqué diffusé jeudi, elles ont annoncé qu’elles iraient en appel. Elles « estiment que, dans la balance des intérêts que le juge devait effectuer, les intérêts environnementaux de leurs habitants ont tout simplement été ignorés et que le retour à la situation antérieure violerait purement et simplement plusieurs décisions judiciaires ».

Ces décisions judiciaires imposaient à l’Etat de « délester quelque peu » le survol de leurs habitants « en raison de la concentration insupportable d’atterrissages et de décollages à basse altitude », ont rappelé les bourgmestres Frédéric Petit (MR) et Véronique Caprasse (FDF).

« Depuis 10 ans, des décisions politiques successives ont en effet volontairement créé un véritable cumul de flux aérien intensif sur leur zone entraînant des nuisances exceptionnellement graves à leurs habitants, par des décollages et des atterrissages en continu, jour et nuit et à basse altitude, sans que l’Oostrand (périphérie est) puisse se prévaloir, comme les habitants de la Région de Bruxelles-Capitale, d’un arrêté bruit objectivant les infractions commises sur son territoire limitrophe de cette Région », ont-ils ajouté.

Les deux bourgmestres, soutenus par les associations de riverains AWACSS et Wake up Kraainem, demandent à l’Etat de prendre « urgemment ses responsabilités » en n’adoptant pas une solution qui implique le retour des nuisances d’avant le 6 février.

Dans ce dossier, les négociateurs de la coalition fédérale ont décidé d’appliquer un moratoire sur le plan fédéral, ce qui doit en principe déboucher sur un retour à la situation antérieure, moyennant toutefois le respect d’accords antérieurs sur les normes de vent et plages d’utilisation des pistes, ce qui limiterait l’impact du trafic sur la périphérie est.

Par rédaction 7sur7 / Source:  Belga

Lire la suite
Le 24/09/2014, posté dans : Non classé par Frédéric Petit